Traitement

Traitement

Une chose est sûre : il faut enlever le craniopharyngiome. Et ce dès que possible. La solution est donc avant tout la chirurgie. Il y a bien sûr d’autres possibilités, moins radicales qui peuvent être envisagées lorsque l’opération échoue. Il s’agit par exemple de la radiothérapie traditionnelle ou par gammaknife.

Que peut-il se passer après l’opération ?
Une première conséquence concerne le comportement alimentaire, la deuxième les hormones et leurs effets (voir « le système hormonal »).
Le craniopharyngiome se situant près du centre de la faim, il est fréquent, mais pas systématique, qu’il soit stimulé pendant l’opération, lorsqu’on enlève la tumeur.

Il peut ainsi s’installer un énorme appétit (hyperphagie), qui peut durer plusieurs mois après l’opération. Les boulimiques doivent alors faire un régime hypocalorique (dans ce cas il n’existe pas de médicament coupe-faim).
A l’inverse, le centre de la faim peut être pour un temps déconnecté, entraînant une anorexie passagère, mais cela est beaucoup plus rare.